La musculation, le mal aimé du sport

musculation

La musculation, le mal aimé du sport

Quesako ?

Que n’entend-on pas dire sur la musculation accusée de milles maux (mots) ? Elle empêche la croissance, déforme nos corps, c’est un sport qui n’intéresse plus personne excepté quelques ermites hypertrophiés avec un qi inversement proportionnel à la taille de leur muscle…que neni.

Mais qu’est-ce réellement que la musculation ?

musculation

Tout d’abord elle demeure le socle de 3 sports : l’haltérophilie (sport olympique), le culturisme (bodybuilding) et la force athlétique (power lifter). Mais nous pouvons en rajouter bien d’autres et tout d’abord la musculation dite de loisir. Mais aussi le cross fit qui n’est rien d’autres que de l’haltérophilie suivi d’exercices de musculation pour une partie d’entre eux issue de la méthode naturelle de Georges Hébert. Il fut promoteur de l’éducation physique naturelle (remise au goût du jour par la méthode dite Laffay) et il avait compris bien avant tout le monde les bénéfices et bienfaits que la musculation pouvait apporter à notre corps. Georges Hébert a classé en 10 catégories sa méthode de renforcement musculaire en ayant pour principe de ne pas utiliser de matériel ou alors d’utiliser ce que la nature nous offre (ou ce que l’homme a construit). Chaque branche d’arbre, chaque banc, escalier est propice à la réalisation d’un exercice.

La marche, la course, le saut, le grimper, le lever, la quadrupédie, le lancer, l’équilibre, la défense, la natation. Tout n’est que musculation, ou, et c’est dans l’air du temps, renforcement musculaire. D’ailleurs aujourd’hui et depuis quelques années déjà tous les sports de haut niveau pratiquent la musculation en complément afin tout d’abord d’augmenter leurs performances mais aussi de restreindre le risque de blessure (exercice de proprioception par exemple pour les sports ou l’équilibre est primordial, tennis, hand ball, volley, rugby…). Finalement ce sport ne doit donc pas être si mauvais…

Que lui reproche-t’on exactement ?

  • La musculation empêche la croissance. Mais de quel magazine ou étude scientifique provient cette « vérité » ? Il est prouvé aujourd’hui que la musculation renforce outre, bien entendu les muscles, les tendons (qui jouent un rôle du maintien) ce qui est essentiel à notre santé. Elle préserve notre intégrité physique et n’empêche en aucun cas une croissance normale. Au contraire un adolescent pratiquant de la musculation sera d’autant plus fort (et en bonne santé donc) lorsqu’il sera adulte. La musculation chez l’adolescent favorise la croissance osseuse. Le tout bien entendu est de se faire suivre par un coach diplômé afin de réaliser les exercices comme il se doit.
  • « Je ne veux pas être trop musclée ». Combien de fois ai-je entendue cette phrase : « Je veux rester féminine ». La musculation possède cette faculté à pouvoir façonner votre corps de la manière dont vous le souhaitez. Vous pouvez certes prendre du muscle mais aussi perdre du poids, parfois beaucoup de poids, tout est question-là de subtil dosage, d’où là aussi l’utilité de se faire accompagner d’un coach diplômé.
  • Quand on arrête la graisse prend la place du muscle. Nous savons aujourd’hui que le muscle (qui ne prends pas la place de la graisse et inversement soit dit en passant) augmente le métabolisme de base de chacun. Je m’explique, plus vous êtes musclé et plus votre corps va brûler des calories (donc aussi de la graisse) et par conséquent vous serez dans une bien meilleure forme et santé.
  • Il vaut mieux réaliser un sport d’endurance pour perdre de la graisse que de la musculation : Dès que l’on cesse l’effort de type aérobie, nous arrêtons de brûler nos graisses, tandis qu’avec un sport à haute intensité (comme la musculation peut l’être) vous pouvez continuer à brûler des calories de longues heures après la fin de votre séance, c’est que l’on appelle la post combustion. Certes, lors d’une séance de cardio vous brûlez des graisses mais aussi des muscles… lors d’une séance de musculation on détruit du muscle … afin de le reconstruire progressivement dès la fin de la séance tandis que la graisse perdue lors de cette séance ne le sera pas… reconstruite… l’intérêt demeure non négligeable pour notre santé. Tout est fait aujourd’hui pour enlever le terme « musculation ». On parle de renforcement musculaire, de méthode Lafay, de CAF, de boot camp, de cross fit… mais tout cela n’est que musculation avec des styles et des processus entrainement différents mais la base est la même et son nom est musculation. Or ses bienfaits sont nombreux… Elle permet nous l’avons vu de brûler des graisses, peut réduire les symptômes de la dépression (libération d’endorphine), soulage les problèmes de dos, permet de lutter contre l’ostéoporose, diminue les risques de diabètes de types 2, améliore la santé cardiovasculaire, améliore l’équilibre, la liste n’étant pas exhaustive.
  • Il faut pour conclure opter pour un travail en amplitude complète, ne pas négliger les règles de bases que sont l’échauffement, une bonne hydratation et les étirements à l’issue de la séance (ou un peu plus tard) et faites appel à un coach sportif forme et santé Domicil’Gym pour vous accompagner dans la pratique d’une activité physique et sportive.

http://coach-royan.domicilgym.fr/

Cartouche RONAN LE PARANTHOEN

 

 

 

 

Categories: 3- Conseils santé, 4- Conseil forme, 5- Sports à domicile

Les commentaires sont désactivés