D’où provient l’énergie du corps nécessaire à faire du sport ?

sport homme chaleur

Que ce soit pour bouger durant une activité physique ou tout simplement pour vivre, notre organisme utilise et/ou produit de l’énergie. C’est essentiellement au travers de l’alimentation que notre corps en fait le plein quotidien. Une partie est utilisée immédiatement, une autre mise en réserve, et une toute petite partie est rejetée.

Le produit métabolique nous permettant de bouger se nomme l’Adénosine-Tri-Phosphate (ATP). Il est indispensable aux muscles bien que ses stocks soit extrêmement limités, ce qui nous permet de faire un effort de quelques secondes tout au plus. A partir des nutriments de notre alimentation (macronutriments : glucides, lipides, protéines, et micronutriments : vitamines, minéraux et oligo-éléments), la seule solution pour le corps est donc de recréer l’ATP pour l’utiliser.

Plusieurs possibilités principales existent :

  • Les graisses (les lipides) sont transformées en ATP, l’oxygène étant indispensable au processus.
  • Les sucres (les glucides) sont transformées en ATP grâce à l’oxygène.
  • Les sucres sont transformées en ATP sans oxygène.
  • La créatine-phosphate est transformée en ATP sans oxygène.

Dans tous ces cas, les vitamines et minéraux sont indispensables aux réactions physiologiques. Certains processus permettent également d’utiliser les protéines pour produire de l’ATP, ce ne sont pour autant pas les sources principales d’énergies.

Ainsi deux options ressortent :

  1. l’utilisation des hydrates de carbone (les glucides) dont les réserves sous forme de glycogène restent limitées. Ces réserves contiennent 400 à 500 grammes de glucose accompagnés de 1.6kg à 2kg d’eau, et se trouvent au niveau du foie et des muscles. Ils permettent toutefois d’engager de l’énergie rapidement grâce aux glucides immédiatement mobilisable et de poursuivre l’effort durablement grâce aux stocks de glycogène. C’est notamment pour cette raison que les sportifs endurants consomme de grandes quantités de pâtes 24 à 48h avant des épreuves comme un marathon.
  2. l’utilisation des graisses qui possèdent une inertie plus importante. C’est LA source énergétique des efforts de faibles à moyennes intensités qui durent longtemps même très longtemps. C’est une source quasiment inépuisable. On retrouve les principales réserves de lipides sous forme de triglycérides au niveau de l’abdomen, des hanches, des fessiers et des cuisses, également au niveau de la nuque et en haut du dos.

Alors si vous souhaitez être performant et/ou en forme, n’attendez plus pour demander des conseils diététiques. C’est encore un élément souvent négligé !

En tant que coach sportive Forme et Santé, je propose des accompagnements professionnels sur le plan de l’équilibre alimentaire.

http://coach-nimes.domicilgym.fr/

Cartouche Sophie SURJUS

Categories: 2 - Conseils diététiques, 4- Conseil forme

Les commentaires sont désactivés