Santé et activité physique

« Bonjour aujourd’hui je reçois Olivier Candelon, coach sportif forme et santé Domicil’gym qui nous présente une réflexion sur la Santé et l’activité physique »

-« Si ! Si !
Il est bel est bien possible de rapporter plus, de coûter moins, et de gagner en qualité de vie et qui plus est sans détériorer notre environnement !!
Autant dire que cela profiterait à tous (aux individus donc mais aussi à la collectivité) si seulement on voulait bien s’en donner la peine.
Les pouvoirs publics ont donc leur part de responsabilité mais nous pouvons tous agir à notre niveau pour notre santé et notre bien-être.
Comment ? ….tout simplement grâce à: l’activité physique.
Alors, bougez-vous !!
…. Pourquoi pas grâce aux conseils et au suivi avertit de votre coach sportif forme et santé Domicil’gym.

Le stress et l’organisation
Si un lien est établi entre le décrochage scolaire et le manque d’activité physique, existe-t-il un même rapport avec l’absentéisme au travail ?
Il est peut-être possible de déduire une connexion en s’appuyant sur une étude relatée dans le plan d’action de Kino-Québec faisant mention que « s’ajoutent probablement a la liste déjà fort impressionnante de bénéfices pour la sante, l’augmentation de la capacité a supporter le stress lie au travail, la réduction de l’absentéisme et du roulement du personnel 13».
Le stress est une réalité des milieux de travail qui peut être très nocive. Les employés doivent y faire face, mais trop souvent, les conséquences s’avèrent désastreuses pour ceux qui sont incapables d’affronter les nouvelles façons de faire.
Une enquête nationale sur la sante de la population, réalisée en 1994 par la Revue canadienne de sante publique, permet de constater que « l’activité physique contribuait a maintenir la sante et le bien-être des répondants en période de hauts niveaux de stress chronique, de stress lie aux événements traumatisants de la vie, et ⁄ ou de stress professionnel 14 ».
Qu’est-ce qui, dans l’activité physique, peut améliorer la qualité de vie au travail et a l’école ?
Mme Daigle parle de leadership : « J’attribue une grande partie de ma réussite scolaire au sport ; je parle de planification, de développement de bonnes habiletés de gestion, d’apprendre a persévérer, de poursuivre des buts et d’atteindre des objectifs. Et ca se répercute dans d’autres sphères de la vie, comme le travail. »

Action et non responsabilisation
La sédentarité est très nocive physiologiquement et psychologiquement et « l’activité physique est l’un des moyens les plus faciles et les moins couteux d’améliorer la sante physique et mentale de la population15 », selon l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie. Outre les bienfaits physiques, les avantages psychologiques sont énormes.
En prenant conscience des statistiques, on constate que les solutions a apporter doivent être mises de l’avant le plus rapidement possible. L’émission « Enjeux » du 15 avril dernier, diffusée a la télévision de Radio-Canada, offrait un reportage intitule « La sédentarité… une épidémie mortelle ». Des données fracassantes y étaient soulevées. « Une étude publiée conjointement il y a deux ans par les universités de Toronto et York indique que l’inactivité physique des Canadiens entraine des couts directs de sante de plus de 2 milliards $ et est responsable de maladies qui résultent en 21 000 décès prématurés, soit 10 % de tous les décès annuels au pays. » Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont une intention claire quant a la prise en charge de la sante des Canadiens : diminuer de 10 % le nombre de citoyens ne prenant part a aucune activité physique.
En bougeant un peu, les Canadiens épargneraient plusieurs milliards de dollars pour les soins médicaux, les congés de maladie et les pertes d’impôts. »

Eléments à méditer…………………………………

« merci Olivier…………….. »

Afficher l'image en taille réelleOlivier Candelon coach sportif Forme et santé.

Laéticia de Domicil’gym
Références
1. Kino-Québec, Plan d’action 2000-2005 en matière de lutte a la sédentarité et de promotion de l’activité physique, Québec, Secrétariat au loisir et au sport, ministère de la Sante et des Services sociaux, 2000, p. 11.
2. National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, www.cdc.gov ⁄ nccdphp ⁄ sgr ⁄ shalala. htm
3. Direction de la sante publique de Montréal, www.santepub-
mtl.qc.ca.
4. Kino-Québec, op. cit., p. 5.
5. Raglin, J. S. (1990) ≪ Exercise and Mental Health : Beneficial and Detrimental Effects ≫. Sports Medicine, 9 (6), p. 323-329. Dans Corbeil, L. (étudiantes en maitrise en sociologie du sport, Département d’éducation physique, Université de Montréal) ≪ Rapport sur les bienfaits de l’activité physique sur la sante mentale ≫, p. 2.
6. Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie, www.cflri.ca.
7. Wankel, L. (1993). ≪ The Importance of Enjoyment to Adherence and Psychological Benefits From Physical Activity ≫. International Journal of Sport Psychology, 24 (2), p. 151 169. Dans Corbeil, L., op. cit., p. 7.
8. Kino-Québec, op. cit., p. 11.
9. Direction de la sante publique de Montréal, www.santepub-
mtl.qc.ca.
10. Chevalier R. ≪ A l’école Pierre-de-Coubertin : le tiers du temps en éducation physique ≫ La Presse, dimanche 25 mai 2003, p. B7.
11. Kino-Québec, op. cit., p. 19.
12. Communique, Secrétariat au loisir et au sport. Promotion de l’activité physique et sportive chez les jeunes, Un porte-parole a la hauteur pour la campagne ≪ Vis ton énergie ≫, M. Marc Gagnon,
www.communiques.gouv.qc.ca.
13. Kino-Québec, op. cit., p. 20.
14. Iwasaki, Y., Zuzanek, J., Mannell, C. R. (2001). ≪ The Effects of Physically Active Leisure on Stress-Health Relationships ≫, Revue canadienne de sante publique, vol. 92, no 3, p. 214-218.
15. Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie, www.cflri.ca.

Categories: 3- Conseils santé

Les commentaires sont désactivés