Pourquoi faut-il s’échauffer avant de faire du ski ?

bandeau myprepaski

1myprepaski

L’échauffement va permettre de préparer progressivement le corps à l’effort

 

Les spécificités du ski

Le ski demande des efforts à la fois d’endurance et de résistance. Il est entrecoupé de phases de récupération pendant la prise des remontées mécaniques.

En fonction de la piste, des conditions météo, du matériel, de l’intensité fournie pendant la descente, votre corps est soumis à des contraintes physiologiques et mécaniques qui rendent le début de l’effort difficile et/ou dangereux si vous n’êtes pas échauffé.

Quand vous arrivez sur les pistes, le matin vous devez consacrer quelques minutes à un échauffement simple qui va permettre de commencer votre journée de ski de la meilleure manière.

Dans les stations de ski Altiservice, les coachs Domicil’Gym animent le matin sur les pistes des sessions d’échauffements pour vous donner de bonnes habitudes (informations sur les jours, horaires et lieux dans les stations Altiservice et sur le site www.domicilgym.fr).

Pourquoi dit-on « s’échauffer » ?

39°C, c’est la température à laquelle les muscles et tendons sont à leur rendement optimum. Cependant, au repos, la température de ceux-ci avoisine plutôt les 36°C.

L’échauffement est donc une montée en température.

A froid, notre organisme n’est pas prêt à l’effort : la respiration est lente, le cœur est au repos, nos muscles sont raides. L’augmentation de cette température permettra une amélioration des paramètres indispensables à une performance ou à un respect de l’intégrité physique.

S’échauffer, c’est donc mettre en route l’organisme par des mouvements destinés à faire monter la température corporelle et musculaire. Cela doit permettre de préparer vos muscles et vos articulations à un effort immédiat et prolongé.

Les phases de l’échauffement

– l’échauffement cardio-vasculaire :

Il premier permet une augmentation du rythme cardiaque et une augmentation du débit sanguin.

– l’échauffement musculaire :

Il permet de mettre en route l’appareil locomoteur (le corps et les muscles).

Pour le ski, les Quadriceps, ischios jambiers, fessiers, mollets, adducteurs, abdominaux, épaules, bras, … seront préparés car leur rôle est essentiel dans cette activité.

On s’attachera donc à mettre un peu de rythme dans l’échauffement et à mobiliser les unes après les autres, les différentes parties de notre corps.

– l’échauffement mental :

Il permet de se concentrer sur l’activité, la gestuelle, de visualiser mentalement certaines pistes et leurs difficultés et de mémoriser comment le skieur va les aborder,…

Bénéfices de l’échauffement :

– De meilleures performances :

  • musculaires : La hausse de température augmente la vitesse des réactions chimiques ; la transformation de vos réserves d’énergie (votre glycogène et vos graisses) en énergie mécanique (le mouvement !) est ainsi favorisée.
  • articulaires: la chaleur permet une lubrification des articulations en favorisant la production de liquide synovial (le lubrifiant de notre corps) et en le rendant moins visqueux : cela permet donc des mouvements plus amples au niveau des articulations.
  • nerveuses: la vitesse de transmission de l’information augmente avec la chaleur et la coordination motrice est meilleure.

Les performances sont également améliorées grâce à la dilatation des vaisseaux et l’ouverture des capillaires sanguins ce qui permet un meilleur transport du sang donc d’oxygène (notre carburant) vers les muscles. Sans échauffement, le débit sanguin augmente brutalement mais vos vaisseaux ne sont pas prêts à recevoir un tel débit, ce qui diminue les performances.

– Un risque de blessure diminué

Un échauffement bien mené permet de diminuer le risque de blessures :

  • La résistance mécanique des muscles diminue avec la chaleur ce qui augmente leur souplesse.
  • Les tendons sont plus élastiques et les muscles plus souples ce qui diminue le risque de déchirure et d’élongation.
  • Les articulations sont bien lubrifiées : le risque de foulure et  d’entorse sont réduits.
  • Le cartilage est plus élastique donc plus résistant aux chocs.
  • Le système nerveux transmet les informations sensorielles et motrices. Il permet donc une meilleure coordination une fois échauffé, ce qui diminue le risque de faux-mouvements et de chutes. Enfin, il est très important de démarrer par quelques pistes faciles (vertes ou bleues) pour tester vos sensations, faire quelques virages faciles, et commencer à faire monter le rythme cardiaque tout doucement.

Appliquez tous ces conseils donnés par les coachs Domicil’Gym et vous passerez un excellent séjour de ski sur les pistes Altiservice  

Categories: 4- Conseil forme

Les commentaires sont désactivés