Choisir le bon pain, la clé d’une alimentation équilibrée !

????????????????????????

Gris, blanc, complet, aux graines ou multi-céréales… Il existe une multitude de sortes de pains. Et c’est une bonne nouvelle, car il est à la base d’une alimentation équilibrée. À condition, bien sûr, de faire le bon choix ! Pour commencer, tordons le cou à une idée reçue : le pain ne fait pas grossir.

Pain et régime, incompatibles?

Il est donc inutile de le bannir d’emblée de son alimentation, même lorsque l’on souhaite perdre du poids. Le tout est de ne pas en manger en accompagnement d’un autre féculent (riz, pâtes…) et de ne pas en consommer excessivement, sachant qu’une tranche de pain apporte entre 20 et 40 kcal selon sa variété. En réalité, lorsqu’il est bien choisi, le pain répond à toutes les recommandations des diététiciens en termes de composition nutritionnelle. En effet, il contient :

  • des fibres alimentaires, qui facilitent le transit intestinal et provoquent une sensation de satiété,
  • des glucides complexes (essentiellement de l’amidon), qui, digérés, se transforment en glucose et fournissent de l’énergie au corps,
  • des vitamines du groupe B qui participent au bon fonctionnement cellulaire et du système nerveux et de la vitamine E qui possède des vertus antioxydantes,
  • des minéraux, tels que le potassium, le magnésium, le fer, le calcium et le phosphore.

Ce qui fait grossir, ce n’est pas le pain mais bien les charcuteries, fromages et autres confitures que l’on met dessus !

Pain blanc ou pain complet?

Sans hésitation, les diététiciens conseillent de privilégier le pain complet. Son atout ? Sa teneur élevée en fibres alimentaires. Contrairement au pain blanc, le pain complet est fabriqué à partir d’une farine dans laquelle on utilise des grains de blé complets. Et c’est justement dans le son et le germe que l’on retrouve le plus de fibres alimentaires mais aussi de minéraux et de vitamines. Une règle simple s’impose pour bien choisir son pain : plus la mie est foncée, plus les qualités nutritionnelles sont intéressantes !

En cas de trouble digestif, le pain blanc convient cependant mieux à la muqueuse intestinale fragilisée : il est plus facile à digérer grâce à sa mouture fine et à son taux réduit en fibres alimentaires.Cependant, il est conseillé de réintroduire petit à petit le pain complet, à fine mouture et sans graines, dans l’alimentation. L’idéal est de commencer par du pain semi-complet pour ne pas surcharger brutalement l’intestin.

Du pain pour tous les goûts !

On trouve dans les boulangeries des dizaines de sortes de pains différents, il serait dommage de ne pas en profiter. En variant le pain que vous consommez, vous découvrez de nouvelles saveurs mais vous diversifiez aussi vos apports nutritionnels. Seigle, épeautre, froment… chaque céréale a une particularité nutritionnelle qui la rend intéressante dans le cadre d’une alimentation équilibrée. N’oubliez pas non plus les pains aux graines (tournesol, sésame, lin…) : celles-ci sont très riches en acides gras poly-insaturés, qui contribuent à la bonne santé cardiovasculaire.

Évitez, par contre, le pain de mie : il fait souvent l’objet d’adjonction de sucres rapides et de matières grasses. De plus, ce pain mou, tout comme les sandwiches, est trop facile à mâcher et retarde l’apparition du sentiment de satiété.

Pour plus de conseils alliant alimentation et activités physiques, contactez moi dans la rubrique contact

http://coach-besancon.domicilgym.fr

Cartouche Martine Parsus

Categories: 2 - Conseils diététiques

Les commentaires sont désactivés