En finir avec le sucre !

Sabine CSabine CONDE miniatureONDE, coach sport Forme & Santé autour de Mennecy (91)

Découvrez l’actualité Sport / Santé directement sur mon site : http://coach-evry.domicilgym.fr/

Toute personne désireuse de prendre soin de son bien-être et de sa santé doit porter une attention toute particulière au sucre. Cependant, il est inutile de se réfugier dans un système de pensée extrême comme “le sucre, c’est mal !” car ce n’est ni exact, ni incorrect. La réponse est dans la nuance … l’équilibre !

Disons que la consommation de sucre par personne à considérablement augmentée en un siècle et demie, 22 kilos de sucre consommé par personne et par an*. Il s’agit du sucre consommé en l’état (ajouté à domicile au yaourt ou incorporé dans un gâteau fait maison) et du sucre incorporé aux produits sucrés (sodas, biscuits, desserts lactés,…). Ce chiffre a été multiplier par 20 sur cette période. Ceci est en partie due aux révolutions agricoles et industrielles qui ont modifiées nos modes de vie et notamment notre alimentation.

Pourtant, le sucre est un nutriment indispensable à notre bon fonctionnement. C’est notamment la principale nourriture de notre centre de commandement, le cerveau. C’est également un carburant essentiel à l’utilisation de nos muscles et à un grand nombre de réactions chimiques s’y déroulant. Mais comme pour tout, l’excès amène sont lots de désagréments physiologiques.

Lorsqu’il est fréquemment ingéré en grande quantité, le sucre provoque un dérèglement hormonal notamment celui de l’insuline chargée de distribuer le sucre vers le muscle afin de pouvoir réaliser des efforts. L’insuline ne jouant plus son rôle, la glycémie augmente de manière chronique et c’est le diabète qui s’installe.

En plus d’être nocif, le sucre est une substance addictive. Il peut en cas de consommation importante sur-stimuler notre centre de la faim nous invitant de manière pulsionnel à nous suralimenter de manière incontrôlée. D’ailleurs des chercheurs de l’université d’Harvard ont mis en avant que les zones activités en cas de dépendance réagissaient lors de la consommation de boisson très sucrées comme des milk-shakes confortant ainsi que le sucre serait plus addictif que la cocaïne.

Alors si nous faisons le point, il n’est pas inutile aujourd’hui de décrocher du sucre pour réussir à en avoir une consommation raisonnée. Quelques semaines d’un rééquilibrage alimentaire suffiront à vous détoxifier, la seule décision à prendre est celle de franchir le pas. Changer ses habitudes n’est pas simple, la première étape consiste souvent à prendre contacte avec un professionnel pour s’informer du programme à réaliser.

Réservez votre bilan Forme et Santé

Selon les données issues d’enquêtes alimentaires du CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie) et de l’ANSES (enquête INCA, enquête individuelle nationale de consommation alimentaire. 

Categories: 2 - Conseils diététiques, 3- Conseils santé

Les commentaires sont désactivés