Que sait-on du point de côté ?

Difficile voire impossible à anticiper, le point de côté reste la hantise de nombreux coureurs à pied. Quels facteurs encouragent son déclenchement ? Et est-il possible de s’en débarrasser rapidement ? 

Malgré des recherches poussées, les causes favorisant l’apparition de la douleur restent méconnues. Les crampes musculaires du diaphragme, dues à un défaut d’oxygénation lors de l’effort physique, ont souvent été mises en avant mais des études récentes ont prouvé qu’il n’existait aucune augmentation des spasmes au niveau du diaphragme lorsqu’un coureur était victime d’un point de côté.

La douleur d’un point de côté est si intense qu’elle a tendance à nous couper net dans notre élan. Tous les sportifs pratiquant une activité physique d’endurance peuvent en être victimes…


Facteurs déclencheurs :

Il faut savoir que les points de côté peuvent être ressentis sur plusieurs parties du corps. Il y a :

  1. Les points sous les côtes (douleur intercostale)
  2. Les points aux intestins
  3. Les points à l’estomac.

Les points de côté sous les côtes auraient une origine circulatoire. Le foie ou la rate qui sont gorgés de sang, se contractent pour renvoyer le trop-plein dans la circulation, ce qui perturberait le mécanisme respiratoire du diaphragme.

Les points de côté aux intestins sont dues à une dilatation de gaz au niveau du gros intestin. Cette dilatation douloureuse est liée à une paralysie du tube digestif, par manque de sang (ischémie) lors de l’effort. D’autres facteurs, liés à l’alimentation, peuvent également entrer en compte.

Le point de côté à l’estomac est lié à la digestion. Ce point est sous le sternum et au-dessus du nombril. Il apparaît lorsque l’estomac n’a pas terminé sa digestion.


Comment éviter le point de côté ?

Lorsqu’il s’agit du point de côté, c’est bien souvent sur la respiration qu’il convient de se concentrer en premier lieu.

En cas de points claviculaires, appuyer sans violence et de manière progressive sur la région douloureuse en soufflant. Inspirer ensuite aussi profondément que possible et couper la respiration durant deux à trois secondes. Expulser ensuite l’air de manière prolongée en gardant la bouche grande ouverte. Le point de côté doit alors disparaître.

Dans le cas des points de côtés par surcharge sanguine (foie ou rate) : ralentissez l’allure, respirez profondément et lentement en prenant de grandes inspirations et en insistant sur l’expiration pour vous libérer de la douleur intercostale.

Pour éviter les douleurs intestinales d’effort, buvez beaucoup, par petites gorgées et régulièrement. Par ailleurs, essayez de ne pas courir dans les trois heures qui suivent un repas. Il est également conseillé de bien s’échauffer et de respirer profondément par la bouche.

Une nouvelle théorie assure qu’une mauvaise position du corps – principalement une cambrure excessive de la colonne vertébrale – peut être à l’origine de troubles de la respiration pouvant conduire à l’apparition du point de côté. Il a également été mis en avant un problème d’hydratation pouvant conduire à ces désagréments.

Le point de côté à l’effort est généralement bénin et son origine reste encore assez incertaine. Attention, toutefois, s’il se prolonge ou apparaît au repos, il pourrait, en effet, être le signe d’un problème cardiaque. Il est important de consulter un spécialiste…

 Je suis prêt à vous accompagner en tant que coach sportif forme et santé dans le département de la Sarthe (72) dans la commune de Le Mans (72100) afin de participer à votre réussite.

http://coach-le-mans.domicilgym.fr

Cartouche Valentin Guéhéry

Categories: 3- Conseils santé, 4- Conseil forme

Les commentaires sont désactivés